Production video, brand content, video conseil
Une idée ? Un projet de production vidéo ? Appelez-nous : +33 147 033 129

Pourquoi si peu d’opérations de Marketing Collaboratif ?

Posté par: In: Non classé 08 août 2014 Commentaires: 2 Tags: , , ,

A voir la masse d’articles et d’études au sujet du marketing collaboratif publiés sur le web, il est étonnant de constater que les marques n’ont pas mieux intégré cette technique de communication et que les opérations visant à faire créer du contenu par les consommateurs ne soient pas plus nombreuses.

Comment l’expliquer ? Réticences des directions marketing et com à aborder le changement, peur des réactions d’un consommateur libre de s’exprimer ou bien difficultés à appréhender les résultats de ces opérations ? Car le succès du marketing collaboratif repose souvent sur des facteurs psychologiques ou émotionnels pas toujours quantifiables.

Des secteurs plus participatifs

Deux secteurs d’activités paraissent plus en pointe : l’alimentaire et les loisirs créatifs.  Des domaines où le conseil, qu’il soit donné par une marque ou un consommateur, joue un rôle important et où un internaute peut facilement valoriser son savoir-faire et le partager en vidéo.

C’est ainsi qu’avec notre plate-forme http://www.canaltuto.com nous avons déjà réalisé nombre d’opérations mobilisant des internautes pour réaliser des dizaines de vidéos participatives pour différentes marques : recettes pour la Banane de Guadeloupe et Martinique, pour l’Ail, pour Kalys cuisine moléculaire, conseils artistiques pour Canson, Clairefontaine, apprentissage de morceaux de musique pour Musikia, etc.

Certaines de ces vidéos ont généré naturellement des dizaines de milliers de vues. Pour la marque, ce sont autant de contacts avec des internautes venus chercher un conseil, une info pratique. Autant d’occasions de mettre en avant leurs produits, en donnant des conseils utiles et en transmettant des valeurs de marque.

La raison du succès

Le succès de ces vidéos s’explique facilement : les consommateurs s’identifient facilement à ces autres consommateurs qui leur font partager leur savoir-faire. Ces contributeurs savent également se mettre à la portée des internautes en fournissant des conseils simples et faciles à suivre.

De son côté, la marque joue un rôle positif, celui de « tuteur » qui donne de bons conseils et valide son expertise par une expérience utilisateurs.  Le produit est au centre de la vidéo, il est utilisé par un consommateur en « live ». Car l »impact des vidéos participatives tient beaucoup à leur côté spontané et naturel. Mêmes leurs « aspérités » renforcent leur authenticité. Quelle autre forme de communication peut générer autant d’empathie ?

Des données mesurables

Les vidéos participatives ont encore un avantage : elles permettent de recueillir toute une série de données quantifiables (nombre de vues, temps passé au contact de la marque, commentaires publiés, taux de clics, recrutement d’abonnés, etc) et d’évaluer l’impact de la campagne. Un atout significatif surtout dans une période où les marques recherchent plus d’efficacité dans leur communication.

Commentaires: 2

  1. Posté par Linkedin 29 oct 2014 at 11 h 07 min Répondre

    Pensez vous qu’il est possible d’utiliser ce type de marketing collaboratif sur des sujets moins courants ? Admettons un produit d’entreprise bien spécifique ?

    • Posté par tutoprod 21 nov 2014 at 16 h 28 min Répondre

      Bonjour,
      oui bien sûr le marketing collaboratif peut s’appliquer à de nombreux domaines. Il suppose simplement de changer la perception d’un produit en passant d’un point de vue qui est celui de la marque à celui de l’utilisateur ou du consommateur. Il est d’ailleurs intéressant de noter que dans des usines du groupe Saint-Gobain où nous avons développé une communication d’accompagnement d’un programme de WCM (amélioration des méthodes et pratiques de travail) de nombreuses solutions ont pu été apportées par les ouvriers eux-mêmes.

Répondre à tutoprod Annuler la réponse.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>